Une composition à la fois…

gebe
Photo : Zachary Taylor
5 février 2019

Une composition à la fois…

gebe
Photo : Zachary Taylor
5 février 2019

ETIENNE MASON

Une composition à la fois…

Rédaction : C. Fortier
Photo : Zachary Taylor
Partager sur Facebook:

MONTRÉAL | FÉVRIER 2019

Depuis maintenant plus d’un an, Etienne Mason, de son nom de scène MAYSUN, publie sur sa chaîne YouTube et sur les réseaux sociaux une composition par jour sur vidéo. Son objectif? Rejoindre les amateurs de musique de partout dans le monde afin de faire connaître son projet artistique. 

Etienne Mason est aussi musicien pigiste. Ses instruments sont la batterie et le clavier. Il travaille avec plusieurs artistes de la relève francophone comme Simon Daniel et Laura Babin, et pour des groupes jazz tel le Huu Bac Quintet. Pour son projet personnel, il verse principalement dans la musique ambiante, instrumentale et cinématique. 

« Je tente d’utiliser l’Internet pour entrer en contacte directement avec un public qui aime déjà mon style de musique au lieu de passer mon temps à essayer de le convaincre. Je veux rejoindre des artistes qui ont la même vision et les mêmes sonorités que moi », explique le musicien qui est actuellement en négociation pour une collaboration avec l’un de ces artistes.

Depuis les débuts de son projet d’une composition par jour, Etienne Mason est passé de 300 à près de 5000 abonnés sur Instagram. « Le but était aussi d’en faire une étude des réseaux sociaux afin de voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour promouvoir mon projet. Ça m’a également permis d’aller chercher des commandites tel que Morfbeats et Drumgees »

Le musicien travaille actuellement sur un album solo qui devrait sortir cette année. « Je vise un 45 minutes de musique ambiante en continue ayant un mélange de textures organiques et synthétiques grâce à la batterie et aux synthétiseurs », dit-il. 

Il a auparavant sorti trois EP entre 2016 et 2017. Il s’agit en fait d’un triptyque ayant une histoire axée sur le lâcher-prise qui se décline comme suit : l’acceptation, le retour sur le passé et le regard vers le futur.

Marier le synthétiseur à la batterie

Né d’un père bassiste, c’est vers l’âge de 9 ans qu’Etienne Mason a commencé à jouer de la batterie. « Étant donné que c’est un instrument bruyant, la nuit je jouais du piano électrique avec des écouteurs. J’allais sur des sites Internet où on montrait comment en jouer. »

Après avoir pu suivre la concentration musique au secondaire, l’artiste a complété une technique en musique populaire au Cégep Lionel-Groulx. Il est aussi allé étudier à l’Université McGill dans le programme de performance jazz pendant un an.

Ses premières années à Montréal ont été une étape importante de sa carrière de musicien. « Quand j’y ai déménagé, je n’avais pas de local de pratique et je ne pouvais pas jouer de batterie chez moi en raison du bruit. J’ai donc commencé à expérimenter avec les synthétiseurs. Il y a quelques années, j’ai décidé de marier les deux, les synthétiseurs et la batterie, et de les jouer simultanément. » C’est aussi pratique selon lui parce que cela ajoute une corde à son arc afin de trouver des contrats.

Même si la pige est nécessaire, il essaie maintenant de se concentrer davantage sur son projet solo. « Ce que j’aimerais, c’est qu’on m’engage vraiment pour mon son et mon style de jeu. Mon futur idéal serait de partir en tournée avec ma musique, tout en ayant un studio pour continuer d’enregistrer, produire et arranger ma musique et la musique des autres. »

Suivez-le sur son site officiel , sa chaîne YouTube ou sur sa page Facebook Maysun music.

VIDÉOS DE MAYSUN

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail