Un monde de mystères inexplorés - L'ARTIS

Un monde de mystères inexplorés

gebe
Photo : David Fallu | Graphisme : Samuel Beaupré
23 mai 2019

Un monde de mystères inexplorés

gebe
Photo : David Fallu | Graphisme : Samuel Beaupré
23 mai 2019

simon rousseau

Un monde de mystères inexplorés

Rédaction : Étienne Bergeron
Photo : David Fallu | Graphisme : Samuel Beaupré
Concept : L'Artis
Partager sur Facebook:

QUÉBEC | JUIN 2019

Simon Rousseau est l’instigateur des populaires Contes Interdits qui figurent ces mois-ci au sommet des ventes des librairies. Inspiré par le jeu vidéo A Wolf Among Us, une adaptation de la série de comics Fables, il a d’abord eu l’idée d’un collectif où les personnages de contes pour enfants vivraient parmi nous, mais dans un univers très sombre et mature. Bien que ce projet initial soit tombé à l’eau, il a pu recycler son idée sous forme de collection quelques années plus tard, après avoir joint l’équipe d’auteurs des Éditions ADA, où il est aujourd’hui également directeur littéraire.

Ses premières publications en tant qu’écrivain remontent à 2012, alors qu’il se publiait à compte d’auteur. « Je me suis publié moi-même à l’époque tout simplement parce que j’ignorais tout de l’édition. Je ne savais même pas comment envoyer un manuscrit aux éditeurs ! C’est vite devenu un projet père-fils… et on a beaucoup appris. » Déjà dans sa première série Rédemption, on retrouvait les codes des romans policiers et d’horreur qui caractérisent ses publications plus récentes. D’un autre côté, ses premières publications « officielles » chez ADA, elles, se rapprochaient davantage du thriller historique. « Mes études en Histoire m’ont grandement aidé et influencé pour ces deux ouvrages [Une enquête d’Oswald Taylor], ainsi que mes voyages en Europe occidentale », explique-t-il. « Elles continuent d’ailleurs à m’inspirer pour chacun de mes romans ; c’est fou à quel point notre histoire est gorgée de mystères inexplorés. Difficile de tomber en panne d’inspiration quand on sait où en chercher ! »

C’est d’ailleurs l’un des aspects qu’il trouve stimulant en ce qui a trait à la réécriture de textes classiques. « Ça facilite la tâche, puisqu’il existe déjà une œuvre de laquelle l’écrivain peut s’inspirer. Ça devient plus compliqué, du moins à mon avis, lorsque vient le temps d’écrire un deuxième Conte Interdit, puisque cette fois on cherche toujours à créer un conte lugubre, certes, mais aussi quelque chose de différent de notre premier. Le processus créatif ne peut donc pas vraiment être le même. » C’est dans cet esprit qu’après avoir publié Peter Pan en 2017, il a entamé l’écriture de La reine des neiges, un deuxième conte où la charge politique est beaucoup plus assumée, alors qu’il y aborde par exemple la réalité des pensionnats autochtones. « Je pense que désormais, les liens plus “politiques” ou “historiques” sont importants pour moi. Ils permettent de me faire sentir que je n’écris pas que de la pure fiction de divertissement, que mes romans peuvent aussi porter un message, aussi vague soit-il. J’aime que les gens apprennent au moins un petit quelque chose en me lisant, sans pour autant tomber dans la littérature encyclopédique. »

Alors que l’aventure des Contes Interdits tire à sa fin, il songe tranquillement à de nouveaux projets d’écriture. « L’assiduité ne fait pas partie de mes qualités d’auteur », avoue-t-il. « J’écris souvent en rush, sur de courtes périodes, lorsque la motivation est là. Le plus dur, c’est toujours de s’asseoir et de commencer à écrire. Et malheureusement, je n’arrive toujours pas à le faire quotidiennement. » Cela dit, en plus de son deuxième Conte, il a aussi publié le roman La bête originelle l’an dernier, ce qui témoigne d’une belle productivité. Il affirme justement être en train de préparer quelque chose de totalement différent de ce à quoi il nous a habitués jusqu’à maintenant. Il faudra par contre attendre un peu avant d’en savoir plus…

Pour en connaître davantage sur Simon Rousseau, son œuvre et ses projets futurs, visitez sa page Facebook ou son site officiel.

signés rousseau

image image image image
cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail