THE DARK ELEMENT

gebe
5 février 2020

THE DARK ELEMENT

gebe
5 février 2020

SONGS THE NIGHT SINGS

THE DARK ELEMENT

Rédaction : André Gauthier | Les disquaires Sunrise
Partager sur Facebook:

Avec Anette Olzon, chanteuse pour un instant du groupe Nightwish, et Jani Liitmatainen, membre important de Sonata Arctica, The Dark Element attire l’attention dans le milieu du métal européen. Deux ans après la parution de leur premier album, le duo Olzon/Liitmatainen revient en force plus que jamais avec Songs the Night Sings. Forts d’un succès à travers l’Europe, ce second album risque de faire des vagues de l’autre côté de l’Atlantique.

Suite à la réception exceptionnelle du premier album, le duo a décidé de retourner en studio où Olzon a, encore une fois, réussi à ajouter sa touche personnelle aux compositions taillées sur-mesure pour elle par le Finnois Liitmatainen. Bien évidemment, la recette est déjà connue : beaucoup de claviers, des bons riffs de guitare à la sauce Sonata Arctica et bien sûr quelques ballades qui pimentent le tout.

Sans être parfait et par moment un peu prévisible, ce deuxième album sauve la mise avec plusieurs morceaux qui en valent le détour. C’est le cas, notamment, de To Whatever End, une des meilleures pièces de l’album. Anette nous envoute avec une performance vocale remplie d’émotion. Il y a aussi la puissante pièce titre, où les guitares, les claviers et le rythme endiablé volent la vedette. Il est impossible de passer sous silence l’excellente Silence Between the Words, une pièce à écouter en boucle.

Prévu initialement pour être un projet d’un seul album, The Dark Element s’avère plus que satisfaisant. Avec Songs the Night Sings, le duo fait la démonstration que la décision de poursuivre la route fût la bonne. Espérons que le groupe sera de retour pour compléter la trilogie dans un avenir rapproché.

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail