Réinventer la féminité brute - L'ARTIS

Réinventer la féminité brute

gebe
Photo : Stéphanie Carette
14 octobre 2018

Réinventer la féminité brute

gebe
Photo : Stéphanie Carette
14 octobre 2018
©2018LARTIS.CA-KQKarticle

KAREN QUIRION

Réinventer la féminité brute

Rédaction : Étienne Bergeron
Photo : Stéphanie Carette
Graphisme : Be Ge
Partager sur Facebook:

THETFORD MINES | OCTOBRE 2018

En 2012, Karen Quirion a fondé KQK, une ligne de vêtement à l’esthétique minimaliste, androgyne et moderne. Depuis, la visibilité de sa compagnie n’a cessé de croître en cumulant les présentations à travers le monde, de Montréal à Milan, en passant par Toronto, New York et Paris. Un succès qui témoigne assurément du talent de la designer, mais aussi du fait qu’elle est en accord parfait avec son temps, son style se mariant à merveille avec les revendications esthétiques et idéologiques de la femme moderne. 

Karen Quirion a d’abord fait des études en design de mode au campus Notre-Dame de Foy, à Québec, avant de s’envoler vers l’Italie pour poursuivre ses études à Milan, au Istituto de Europeo di Design. Un dépaysement qui a certainement influencé ses créations : « Les voyages m’influencent à travers les personnes que j’y rencontre, mais également l’architecture. Je prends davantage le temps de tout observer; la construction et l’esthétisme des édifices, comment les gens vivent et s’habillent, et notamment ce qu’ils écoutent comme musique. » Ceci dit, ce type d’inspiration peut aussi surgir au Québec. Elle admet par exemple être récemment retournée dans sa région natale de Thetford Mines, un ressourcement qui lui a inspiré ses dernières collections. « Jusqu’à tout récemment, je ne m’y étais jamais complètement arrêté », admet la designer. « C’est en me rendant près des mines au cours de la dernière année que ça m’a plus particulièrement marqué. Les couleurs, textures et silhouettes sont plutôt impressionnantes; le tout représente pour moi un univers brut que je tente de refléter dans mon travail. »

En effet, cet aspect « brut » auquel elle réfère – c’est-à-dire ce « qui apparaît sous sa forme naturelle, qui n’a pas été transformé par l’homme » – caractérise à merveille son processus créateur qui cherche à échapper aux normes et à réinventer les conventions. Les vêtements qu’elle conçoit déconstruisent les formes traditionnelles en proposant des coupes anguleuses, des formes asymétriques et une exploration singulière des couleurs et des matériaux. Au-delà du produit fini, ses designs incarnent aussi un processus de pensée et des valeurs qui se rapprochent du féminisme – un terme que la designer québécoise utilise rarement pour qualifier son travail, mais dont elle reconnaît la pertinence. En effet, elle propose à travers son art une image alternative de la féminité qui capture le sentiment d’indépendance et d’empowerment de la femme moderne décomplexée. Plus concrètement, cela se traduit dans son travail par son souci de créer des vêtements androgynes plus inclusifs, une forme de streetwear sophistiqué qui mélange sobriété et élégance, donnant par le fait même un aspect dramatique et poétique à ses créations.

Dans cette optique, on pourrait aussi dire que la notion de solidarité est un élément central du travail de Karen Quirion, et ce, aussi bien dans la façon dont elle approche chaque collection que dans la manière dont elle gère sa compagnie. On ne se surprendra pas, alors, que ses vêtements soient produits en région, à Thetford Mines, ce qui constitue une valeur importante de la compagnie : « Pour nous, la production locale représente avant tout un soutien au niveau de l’industrie ici, en région. Nous nous sommes fièrement bâti une équipe solidaire, où nous travaillons tous en étroite collaboration. Cela nous permet de maintenir un contrôle serré au niveau de la qualité de nos produits », lesquels sont notamment disponibles au Cabinet Éphémère, à Montréal, ainsi que sur le site Internet de KQK.

Habituée du Fashion Preview de Montréal et du Women’s Fashion Week de Toronto, Karen Quirion travaille présentement à l’organisation de son prochain défilé, qui aura lieu en octobre, à Montréal, où elle présentera sa collection Printemps/Été 2019. Pour en savoir plus sur les activités et la production de KQK, visitez ses pages Facebook et  Instagram.

SIGNÉES KQK

image image image image
cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail