PAUL MCCARTNEY

gebe
8 octobre 2018

PAUL MCCARTNEY

gebe
8 octobre 2018

Egypt Station

PAUL MCCARTNEY

Rédaction : André Gauthier | Les disquaires Sunrise
Partager sur Facebook:

N’ayant plus besoin de présentation, l’as des Beatles revient avec son premier album depuis la parution de New, en 2013. Mis à part quelques collaborations ici et là, dont une composition sur le dernier album de Charlotte Gainsbourg ainsi que la superbe chanson tirée d’une collaboration avec Rihanna et Kanye West,  parue en 2016, McCartney sait se faire désirer. En plus d’inclure ses musiciens de tournée, c’est le prolifique réalisateur Greg Kurstin qui a eu la chance de travailler avec McCartney cette fois-ci. Un choix judicieux, car Kurstin a une facilité pour faire ressortir le meilleur des gens avec qui il collabore. 

Fidèle à son habitude, McCartney joue de tout ce qu’il peut se mettre sous la main ; de sa basse mythique jusqu’aux claviers qu’il manie, encore une fois, de main de maître, sans oublier les congas et les guitares. Egypt Station démontre toute la richesse de son talent (il a lui-même peint la pochette du disque!). Il faut aussi mentionner qu’en plus de ses musiciens de tournée, une section de cuivres (The Muscle Shoals Horns), un orchestre et un cœur participent sur plusieurs des 16 titres. (18 au total si vous optez pour la version de luxe disponible en exclusivité chez Les Disquaires Sunrise).

Tout comme ses concerts, cet album déborde d’énergie, de passion et d’engagement. Les textes, aussi variés que les musiques, nous parlent d’amour, de politique et de paix dans le monde (oui encore une chanson avec Peace dans le titre!). D’ailleurs, Sir Paul aurait eu avantage à garder certaines chansons pour un album de pièces rare (la pièce Fuh You,  la seule écrite en collaboration, par exemple). 

Par contre, les admirateurs de Macca diront qu’à son âge, chaque note de McCartney est un bonus en soi. Du haut de ses 76 ans et malgré la voix un peu fatiguée par endroits, Paul McCartney reste encore LA figure dominante de la musique. Avec son éternel regard d’adolescent et sa facilité à conjuguer nostalgie et nouveauté, Sir Paul nous démontre une fois de plus avec Egypt Station, qu’il s’amuse encore comme un gamin.

 

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail