L’espace de toutes les rencontres - L'ARTIS

L’espace de toutes les rencontres

gebe
Photo : Denis Gagné
23 mai 2019

L’espace de toutes les rencontres

gebe
Photo : Denis Gagné
23 mai 2019

ATELIER AUCKLAND

L’espace de toutes les rencontres

Rédaction : Étienne Bergeron
Photo : Denis Gagné
Partager sur Facebook:

SAINT-ISIDORE DE CLIFTON | JUIN  2019

En 2014, Luc Pallegoix et Sylvain Dodier célébraient l’ouverture officielle de l’Atelier Auckland, Centre d’art et de nature, un lieu consacré à la création artistique et poétique où sont organisés des événements, des expositions, des résidences d’artiste, des séjours de ressourcement créatif, de coaching et de mentorat.  Un espace blanc et immaculé, comme un canevas vierge où tout semble possible, aussi bien pour les deux propriétaires qui en ont fait leur unité de production que pour les artistes qui viennent y séjourner. Un lieu de rencontre au cœur de la nature où sont célébrés l’art, la vie et l’art de vivre.

Les deux artistes se sont rencontrés en 2001, à l’Agora de la danse de Montréal. Alors que Pallegoix s’y trouvait en tant que directeur général et producteur pour la compagnie de danse française Nathalie Pernette, Dodier y œuvrait quant à lui comme adjoint à la direction artistique. Cherchant toujours à se renouveler dans leur art (à savoir l’illustration et la poésie), et considérant tous deux avoir atteint les plus hauts échelons possibles dans leur carrière respective, ils ont choisi de quitter leur emploi en 2003 afin d’entreprendre des projets artistiques communs : spectacles et livres pour enfants, magazine numérique, animation dans les écoles, etc. De 2006 à 2012, ils ont d’ailleurs créé du contenu pour leur site SylvainEtLulu.com, une plateforme pour enfants reconnue par les experts en éducation, qui a cumulé jusqu’à trois millions de vues. Tout au long de cette période, ils ont aussi multiplié les déplacements entre le Québec et la France, puisqu’ils travaillaient en parallèle sur leur carrière solo en cumulant les résidences de création.

Dodier a cependant été rapatrié à Saint-Isidore de Clifton, dans les Cantons de l’Est, en raison de l’état de santé de son père. Le couple a alors commencé à transformer le garage de la propriété familiale, là où ils logeaient, en atelier numérique. En fait, ils cherchaient depuis un moment un local permanent à Montréal, mais ce concours de circonstance a donné un nouveau souffle à leur envie de partager un espace de création. Petit à petit, ils ont commencé à redonner vie à la propriété familiale en rénovant et en transformant les locaux qui abritaient autrefois une ferme, en plus de l’épicerie, de la quincaillerie et de l’abattoir du village. En 2012, ils se sont finalement installés pour de bon dans leur nouveau foyer, qu’ils ont nommé Atelier Auckland en l’honneur de la terre ancestrale sur laquelle les installations sont situées.

Si le projet ne visait au départ qu’à leur fournir un studio personnel où ils pourraient se consacrer à leur art, il est rapidement devenu clair pour eux que l’espace devait aussi être adapté pour accueillir d’autres artistes. En effet, s’ils aiment créer, ils valorisent aussi grandement le contact et les échanges avec d’autres créateurs. C’est d’ailleurs pourquoi, depuis quelques années, ils développent une riche programmation d’activités estivales, de manière à faire naître les rencontres, les échanges et les discussions. Dans les prochains mois, par exemple, on pourra assister à quatre Stammtisch, soit des festins où l’idée de métissage culturel rejoint l’art culinaire ; des Entretiens d’Auckland (sortes de 5 à 7 thématiques reprenant l’esprit des salons philosophiques) qui porteront sur le bonheur et la création ; un dimanche après-midi rencontre/spectacle avec les artistes Monique Fauteux et Sylvie Tremblay ; ainsi que la deuxième édition de la soirée littéraire intime et queer Mauvais Garçons, où seront célébrées les amours masculines de quatre générations de poètes. Des activités qui permettent à Pallegoix et Dodier d’utiliser à leur plein potentiel leurs trois studios numériques, de même que leur jardin récemment aménagé. Dans une même optique d’expansion et de renouveau, ils réfléchissent ces temps-ci à un projet de sentier artistique, ce qui leur permettrait de mieux mettre en valeur les soixante-quinze acres qui sont à leur disposition. Un projet d’envergure qui témoigne bien de la passion, de l’ambition et de la générosité des deux artistes.

Pour en savoir plus sur la programmation, les expositions et les services offerts par l’Atelier Auckland, visitez leur page Facebook ou leur site officiel

Programme :  belle saison 2019-2

VOUS POURRIEZ AIMER…

9 JUIN | Un dimanche avec…

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail