L’école de la vie

gebe
Photo : Martin Piché
26 avril 2020

L’école de la vie

gebe
Photo : Martin Piché
26 avril 2020

MAYFLY

L’école de la vie

Rédaction : C. Fortier
Photo : Martin Piché
Concept : L'Artis
Partager sur Facebook:

MONTRÉAL | AVRIL 2020

Ce qui était à l’origine un projet scolaire est devenu beaucoup plus pour Charlie et Emma de Mayfly. Celui-ci est devenu leur projet de vie. Le duo aux sonorités pop et indie travaille actuellement sur son premier EP. Bien que les deux artistes soient impatientes de faire entendre aux gens ce sur quoi elles travaillent depuis des mois, elles ont bien l’intention de prendre leur temps afin de présenter l’album le plus parfait possible.

Charlie, 19 ans, et Emma, 20 ans, se sont rencontrées au Collège Champlain Lennoxville à Sherbrooke. Elles étaient toutes les deux inscrites au programme Arts, lettres et communication. Dans le cadre d’un travail pour un cours de musique, elles devaient créer un projet. Elles ont alors décidé de joindre leurs forces.

« Nous faisions des covers à notre façon sur YouTube. Notre duo s’appelait Les BO-T! C’était vraiment juste pour le plaisir », raconte Charlie.

À leur dernière année au Cégep, elles ont décidé de reprendre ce duo pour leur projet intégrateur et de l’amener à un autre niveau. « Nous avons découvert une passion commune et nous nous sommes dit que nous aimerions continuer après le Cégep. Nous avons commencé à travailler sur notre projet personnel. C’est devenu de plus en plus sérieux », explique Emma.

Pourquoi ce nom? « Mayfly est un insecte qui, en français, se nomme l’éphémère. Celui-ci porte une signification spirituelle importante pour nous puisqu’il ne vit que 24 heures. Il nous rappelle que la vie est très courte, qu’il faut profiter de chaque instant et ne rien tenir pour acquis. Dans la vie, c’est donc important de se donner à fond et de suivre ce qui nous passionne. C’est une signification qui nous inspire et nous rejoint énormément dans notre projet », soulignent-elles.

Débuts

Les deux artistes ont commencé la musique très tôt. Le père de Charlie est musicien. À l’école, elle était attirée par les cours de musique. Elle a appris le piano et au Cégep, elle a commencé à suivre des cours de guitare. C’est d’ailleurs comme cela qu’elle a rencontré le producteur de Mayfly, Dominique Massicotte. C’est lui qui lui donnait les cours.

Pour sa part, Emma a suivi des leçons de chant étant plus jeune. C’est à l’adolescence qu’elle a commencé à apprendre la guitare de façon autodidacte. « Au secondaire, je faisais beaucoup moins de musique, mais quand j’ai rencontré Charlie au Cégep, en voyant que c’était une passion que nous partagions, ça m’a donné le goût d’en refaire. J’ai aussi commencé des cours de guitare avec Dominique. Nous lui avons présenté notre projet et il a tout de suite embarqué. Nous nous complétons bien les trois ensembles. »

Après le Cégep, les filles ont déménagé à Montréal puisqu’il n’y avait pas de raison pour elles de rester en Estrie et que pour la musique, « c’est là que ça se passe », disent-elles.

« Nous sommes en train de développer notre identité musicale. Nous avons déjà créé une quinzaine de nouvelles chansons en peu de temps », indique Charlie.

Selon elles, la chanson « Home » représente un point marquant pour Mayfly. « Nous avons réalisé que ce n’était pas obligé d’être compliqué faire de la musique. Home, c’est la simplicité musicale. Nous nous identifions davantage à un style comme celui-ci. Puis, c’est un point marquant parce que pour l’écriture, nous avons adopté un récit qui peut en rejoindre plusieurs tout en étant personnel pour nous », soutient Charlie.

Le duo a été inclus à quatre reprises dans les derniers mois dans des palmarès découvertes de l’ADISQ. Cela représente une fierté pour elles et leur donne l’élan pour continuer à avancer.

« Notre plus grand rêve serait d’être capables d’en vivre à 100 %, affirme Emma. En ce moment, nous avons tellement de plaisir à le faire. C’est encourageant de voir que les gens nous écrivent pour nous dire qu’ils aiment ce que nous faisons. Nous avons bien hâte de leur présenter tout ça en spectacle. »

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail