Jeunesse mélodique - L'ARTIS

Jeunesse mélodique

gebe
Photo : Les Maximes
5 février 2019

Jeunesse mélodique

gebe
Photo : Les Maximes
5 février 2019

WAVERY

Jeunesse mélodique

Rédaction : Kim Bélisle
Photo : Les Maximes
Partager sur Facebook:

VICTORIAVILLE | FÉVRIER 2019

Contrairement à d’autres histoires où il s’agit de jeunes amitiés ayant évolué en rêve musical; il s’agit plutôt d’une histoire de timing musical. Sans celui-ci, Wavery n’aurait pas pu voir le jour. 

La plupart des membres ont planté leurs racines dans le Rock, le Hardcore ou le Métal. Comme ils étaient plus jeunes, ces genres musicaux correspondaient bien à leur état d’esprit du moment; un mélange d’émotions typique de l’adolescence. La scène leur offrait un exutoire; un endroit où se lâcher et expérimenter. 

Puis est arrivé un essoufflement généralisé en provenance de leurs groupes respectifs. Pour une raison ou une autre, ce chapitre tirait à sa fin. Un drôle de timing qui a fait naître Wavery. Ils ont suivi la vague, en une parfaite symbiose. En ayant terminé avec l’adolescence, ils ont opté pour un style musical leur apparaissant comme plus mature : le rock indie. De toute façon, c’était aussi ce qui habitait leur playlist, ces derniers temps. Il faut aussi admettre qu’à l’instar de leurs styles précédents, le rock indie en est un qui rejoint habituellement plus de gens, avec des sonorités et des paroles puisées dans un univers complètement différent du précédent. 

Francis, Brian, Nicolas, Pierre-Jean et Gabriel se sont lancés à fond dans le projet. Brian, le chanteur a même tenu à suivre des cours de chant et de clavier afin de pouvoir s’investir dans le groupe à son maximum de potentiel. Ils conçoivent leurs chansons dans le sous-sol de Brian qui y a un petit studio. La plupart du temps, Nicolas apporte une esquisse de paroles et les gars improvisent sur les mots, avant de trouver une version finale qu’ils peaufineront jusqu’à ce qu’ils soient entièrement satisfaits. 

Ils brisent l’idée préconçue que l’on se fait d’un jeune groupe de musiciens; toujours sur le party, à vivre sur scène et abuser de certains plaisirs. Au contraire, ils sont rigoureux et perfectionnistes et surtout, profondément passionnés. Actuellement, ils ont choisi des parcours qui ne sont aucunement reliés à leur univers musical, mais ils sont définitivement prêts à faire le grand saut. 

En deux ans, ils ont fait une vingtaine de spectacles, principalement dans les bars. Ils allaient prendre une bonne bouffe, souvent végane, et se dirigeaient à la salle où la magie se produirait. Une fois le test de son effectué; une petite bière pour se mettre dans le « mood » et les premières notes résonnent dans chacune des entités présentes. Ils en profitent pour prendre le pouls de leur nouveau matériel. C’est d’ailleurs ce qu’ils ont fait pour choisir les chansons qui figureraient sur leur EP Slowdancer ayant vu le jour en juin dernier. Il est disponible sur Bandcamp et sur leur site internet officiel. 

Wavery en est encore à ses premiers balbutiements, mais en deux ans ils ont déjà plusieurs accomplissements impressionnants. Les gars sont allés, il n’y a pas très longtemps, performer dans les studios de CHOM puisqu’ils ont été nommés « Big shiny new song of the week ». De plus, ils ont aussi eu l’opportunité de briller au 97.3 FM lors d’une performance acoustique, en direct. 

N’hésitez pas à vous rendre sur leur site officiel afin de vous procurer de la marchandise et être fins prêts pour leurs prochains spectacles! 

SPECTACLES À VENIR…

16 FÉVRIER | Wavery & Lane

vidéos de wavery

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail