CÉLESTE LÉVIS

gebe
25 novembre 2018

CÉLESTE LÉVIS

gebe
25 novembre 2018

DONNE-MOI LE TEMPS

CÉLESTE LÉVIS

Rédaction : André Gauthier | Les disquaires Sunrise
Partager sur Facebook:

Comme le disent souvent les artistes, ils ont toute une vie pour écrire leur premier album, mais souvent quelques mois pour le deuxième. Cet adage ne s’applique pas à Céleste Lévis. Tout comme le titre de l’album l’indique, Céleste a pris tout le temps nécessaire pour peaufiner ce deuxième album qui est une réussite à plusieurs niveaux. Originaire de Timmins, en Ontario, la chanteuse, qui s’est fait remarquer en 2015 à l’émission La Voix, lance en 2016 son premier album. Elle part ensuite en tournée avec nul autre que Francis Cabrel et récolte une nomination au gala de l’ADISQ.

Ce deuxième album a tardé à venir au monde et c’est tout à son honneur. Dès la première écoute, on remarque les superbes arrangements et la voix beaucoup plus assurée de l’artiste. Aidé par Marc-Antoine Joly à la réalisation, à l’écriture et aux arrangements, le disque offre une palette de couleurs impressionnantes : des harmonies vocales accrocheuses, des guitares électriques plus puissantes et des textes très personnels. Évoquant passion, amour, regret, et nostalgie, c’est une Céleste Lévis différente de celle que nous a fait découvrir le premier album.  Quelque part entre Aux Portes du Matin de Richard Séguin et Fumbling Towards Ecstacy de Sarah Mclachlan, cet album est assurément celui de la maturité, tant au niveau des textes qu’au niveau musical. Clairement, la complicité et la chimie entre Marc-Antoine Joly et Céleste Lévis sont palpables tout au long de l’album.

Avec une voix se démarquant de toutes les autres voix féminines que l’on peut entendre à la radio présentement (un peu comme celle de Tire le Coyote du côté masculin),  Céleste Lévis n’a pas fini de briller dans le paysage musical québécois. Si les astres s’alignent, elle pourrait même percer chez nos cousins français (elle a d’ailleurs participé à un camp d’écriture de l’autre côté de l’atlantique il y a peu de temps). Avec des chansons comme Comeback to Me, Je n’arrive Pas à Revenir et Simplement, Céleste Lévis se dévoile sans retenue du début de l’album jusqu’à la toute fin. 

Une grande réussite, mais en contrepartie, nous aurions apprécié quelques chansons de plus. Force est d’admettre qu’il n’y a plus le moindre doute. Une nouvelle étoile est née.

cool good eh love2 cute confused notgood numb disgusting fail